top of page
Search

Mille et Une Terrasse N°192 Mes Lèvres at Silo, Zurich CH

UN PEU de souvenirs de la dernière destination de la dernière étape de la tournée des TROIS LUMIERES - lors de la cent nonante deuxième des MILLE et UNE TERRASSE. Pour finir ce magnifique voyage, MES LEVRES traversaient les tunnels à travers les montagnes de la lumière du temps. La ville de ZURICH apparaissait comme la destination finale de leur tournée. Ville intensément urbaine, pourtant nos deux amis allaient accomplir leur concert dans un ancien silo à bois. Un chalet plus exactement et certainement le seul de la ville. Ce silo était caché au milieu de gros bâtiments industriels. Il avait été repris par différentes initiatives. La partie la plus importante du chalet appartenait à un club d’escalade quant à la seconde - aux membres musiciens : TRIO HEINZ HERBERT. Première formation à s’être adressée à UN PEU - bien avant que le Centre de beauté culturelle eût été ouvert.  A l’époque ce trio venait de recevoir le prestigieux GRAMMY AWARD dans le domaine du JAZZ contemporain. Cinq ans plus tard Cayo et Matthieu Ha allaient retrouver en Suisse   deux d’entre eux. RAMON et DOMINIQUE LANDROIT, deux frères musiciens. C’était dans la joie et l’allégresse que ces derniers retrouvaient le sourire de MES LEVRES. Ils avaient organisé une soirée musicale et intimiste en petit comité dans leur studio. En introduction, les deux zurichois présentaient un petit set d'électro acousmatique à partir de sonorités enregistrées dans la nature. RAMON était au piano et aux claviers électroniques pendant que Dominique était à la guitare électrique - équipée de pédales d’effets. Leur esthétisme s’était approfondi depuis cinq ans. Leurs touchers, tout en retenu et détaillés, avaient la précision d'une montre.  Cependant les deux frères décrivaient un spectre musical immensément vaste au fur et à mesure que leur performance avançait dans le temps. Ce sera finalement sur une note grave et brève au piano que la performance se refermera, comme absorbée par la lampe magique de deux génies. Ensuite MES LEVRES prenaient places, quelque peu émues de jouer pour la dernière fois de leur tournée. La “dernière” apporte généralement les dernières forces qu'il reste à exprimer. L'énergie des deux musiciens avait bien été gérées pendant toute la tournée. Il leur était alors aisé de jouer sans entrave. Après trois semaines de voyage, Cayo venait d'achever une nouvelle prouesse - celle de conduire la voiture rouge de sa maman défunte sur cinq milles kilomètres . Bien que leurs corps étaient fatigués, l'adrénaline était en mesure de fournir aux deux chanteurs le tonus et l’inspiration nécessaire et de quoi nourrir leur dernier feu. L'auditoire était saisi une fois de plus par leur prestation. A la fin du concert, certains avaient acheté leur disque et clé usb. La soirée se terminera chez Dominique au vingt troisième étage de la plus haute construction résidentielle de la ville – la tour HARDAU, haute de 95,4 mètres. La vue était éblouissante, pixellisée par les innombrables lampes de la ville. Bâtie en 1978, cela semblait être une tour  née des trois lumières :  

                - la lumière des pierres 

                - la lumière du ciel 

                - la lumière du temps 

Ainsi était suspendue avec majesté, la cent nonante deuxième des MILLE et UNE TERRASSE. 

Dernières photographies de la tournée  par Cayo van Breugel et Matthieu Ha 

































12 views0 comments

Comments


bottom of page