Search

Mille et une Terrasse N° 55 Vin de Sprite, Antoine Loyer & Mégalodons malades and Creahmbxl exhibit

UN PEU de souvenirs de très belle folie lors de la cinquantième des MILLE ET UNE TERRASSE. Le Centre de beauté Culturelle ouvrait une nouvelle fois ses portes pour une grande exposition. D’après une initiative de l’artiste musicien ANTOINE LOYER. Animateur, compositeur et arrangeur musical depuis plusieurs années au CREAHM (Création et Handicap Mental). Cayo et Matthieu Ha s’étaient rendus dans leur atelier dont le bâtiment était un ancien commissariat à deux pas de la place Flagey (IXELLES). Ils y sélectionnaient les œuvres de cinq artistes pour être accrochées dans la galerie du Centre de Beauté Culturelle. Tout d’abord Marie-Jeanne Moreau. Amoureuse de Jésus Christ, son œuvre rassemblait plusieurs portraits du Messi et de la fameuse scène du repas entouré de 15 apôtres au lieu de 12. Ensuite Shérazade Gharbi dont le sujet de prédilection, était des portraits de famille dessinés aux crayons de couleurs. Parmi ces œuvres nous retrouvions l’équipe des Diables rouges. La troisième artiste était Dyiana Afsar. La seule des cinq artistes sélectionnés, à utiliser de la gouache. Elle peignait les hauts dignitaires de la famille royale anglaise et quelques chroniques sur des personnalités comme les derniers jours de Lady Diana( la princesse d’York). Le quatrième artiste sélectionné était Marc Vervloet. Artiste abstrait et concret. Ses tableaux en couleurs sont des messages qu’il adressait aux extra-terrestres. Enfin Mike Desmet et le Célèbre Pascal Duquenne présentaient des lampadaires en plexi illustrés par leurs dessins. Une trentaine d’œuvres au total. A l’occasion de ce vernissage, Antoine Loyer présentait en première partie du concert de VIN DE SPRITE, les dernières compositions avec MEGALODONS MALADES. Megalodons malades étaient constitués de quatre chanteuses pour des chants joyeux de randonneurs polyphoniques. Les compositions d’Antoine Loyer étaient éblouissantes. Sa guitare était multiple, sensiblement folk et « madrigal ». Ses chansons avaient aussi le don de mêler intemporalité et familiarité. A la fin de leur récital, le public regagnait la terrasse supérieure pour une petite pause. Au terme de celle-ci, l’auditoire regagnait l’auditorium de la terrasse sous terraine pour écouter le concert tant attendu de VIN DE SPRITE du CREAHM. Un nouveau groupe de musique d’art Brute. Avec à sa barre le chanteur, auteur compositeur Donatien TOMA NDJANI DIEMELAS, à bord d’un étonnant synthétiseur chromé et dont le son rappelait le son de l’harmonium. Il y avait le percussionniste Lionel Leblanc, le batteur Zacharia Benkadour, et le souffleur Lionel van Marsenilie. Le groupe était désinhibé, impatient, joyeux, généreux, souriant, dévoués, talentueux, et entraînant. Antoine Loyer restait à leurs côtés de façon à les aider à arrêter leurs morceaux dont certaines chansons n’avaient pas vraiment de fin. Le concert s’était terminé par une très grande ovation chaleureuse du public venu très nombreux.

Ainsi se terminait la cinquante cinquième des MILLE ET UNE TERRASSE.









































195 views0 comments