Search

Mille et une Terrasse N° 11 & 12 Gnawa de Bruxelles/Ivan Tirtiaux

UN PEU de souvenirs de la onzième des MILLE ET UNE TERRASSE. Maalem Rida Stitou est venu avec ses magiciens "Les Gnawa de Bruxelles" mais cette fois-ci les gnawa n'étaient pas à huit ou à cent mille mais plutôt à deux ... En video conférence avec les danseurs, Dervish Tourneurs de Turquie, le maalem était avec son gembri tandis que son acolyte était avec ses deux carcabasses. Le duo jouait graduellement vers les sommets de l'allégresse. Le public assistait à sa propre lévitation comme s' il était entrain d'escalader une échelle fractale en plein souffle soufi. Ces souffles se poursuivaient jusqu'au lendemain pour rejoindre la douzième des MILLE ET UNE TERRASSE . A ce moment, le vent tourbillonnait et agitait les pétales d'or à l'intérieur de la galerie. C'était : "un vent UN PEU terrible et tellement Ivan Tirtiaux". Dans un tempo lent, les mots, de l'auteur compositeur, tous autant audibles les uns que les autres, jouaient à s'accrocher avec grâce, sur les cordes de ses deux guitares. Ses deux guitares étaient nées avec cinq doigts chacune. Elles se promenaient comme sur des jambes, arpentant des chemins d 'accords et de lumières, à l'issue desquels se trouvait un feu que Matthieu Ha venait d'allumer avec son projecteur video. (Un feu qu'avait filmé Cayo Scheyven dans le pays du Haut lumineux en Suisse, il y a quelques années de ça et qui,depuis, ne s'est jamais éteint). Viens UN PEU si tu as froid, ce feu sera encore là avec Manu Louis: One Thousand and One Terrace Un Peu Parade Photographies de Cayo Scheyven




6 views0 comments