Search

Mille et une Terrasse N° 25 Punk Kong

UN PEU de souvenirs d'abondance avec Punk Kong: One Thousand and One Terrace - La 24ème des Mille et Une Terrasse voyait le boulevard d'Ypres dans une boule transparente . Une main la prenait et secouait celle-ci . Puis des flocons de neige abondaient .. S'imprimait alors une trame de cristaux scintillants dans la nuit. Comme si des pétales polaires se détachaient du lampadaire de la terrasse. Il n'y avait pas de vent... Le vent était passé autre part ... quelques mètres plus bas .. dans la terrasse sousterraine ... par les embouchures de trois saxophones barytons ...Celui de Viktor Perdieus, de Gregoire Tirtiaux et de Ruben Verbruggen. Ils étaient accompagnés par João Lobo à la batterie et Giotis Damianidis à la guitare électrique. Les Punk Kong allaient dès ce moment, rejoindre le sommet de leur art - Les saxophones sonnaient comme des cornes d'abondances. Ils libéraient des lianes et des nervures de bois condensés et à travers lesquelles le fils de king kong, celui qui avait quatre yeux (-deux yeux venant de son père et les deux autres de sa mère) trouvait finalement un passage. Avec l'une de ses mains, il pouvait installer confortablement le public devant la scène. De l'autre il y avait Cayo Scheyven qui le prenait en photo. Arrivé au sommet de son art le géant découvrait Matthieu Ha dansant avec l'étendard de la survie pendant que Peter Jacquemyn soufflait sur le drapeau d'or par le biais du goulot d'une bouteille de bière fraîche . Au même moment, Giotis Damianidis sortait deux bonnes bouteilles de Grappa (gardées au frais dans l'une des alcoves de l'auditorium de la terrasse sousterraine.) Il la partageait ensuite avec ses compagnons de route, au terme de leur performance triomphale . Ainsi se terminait la 24ème des MILLE ET UNE TERRASSE.

Si tu veux tourner la page pour découvrir la suivante avec Mono Siren // Manon Bara: One Thousand and One Terrace Viens, UN PEU pour changer...de vue.

photographies de Cayo Scheyven










11 views0 comments