Search

Mille et une Terrasse N° 41 Tuur Florizoone, Nicolas Fiszman, Etienne Plumer

UN PEU de souvenirs de la quarante et unième des MILLE ET UNE TERRASSE. Le Centre de Beauté Culturelle ne pouvait pas mieux espérer que l’accordéoniste TUUR FLORIZOONE parmi ses voisins. Ce dernier traversait le boulevard d’Ypres en vélo, il tirait une remorque pour enfant dans laquelle était rangé son accordéon magnum. C’est un instrument pesant plus de 25 KGS. Sur scène Tuur déploie le mètre d’envergure du soufflet rouge de son accordéon avec la légèreté d’un flamand rose. Parmi ses accompagnateurs, le batteur Etienne Plummer. Celui-ci faisait son retour pour la seconde fois cette année, sur la scène de l’auditorium HD de la terrasse sous-terraine - sous le pétale UN PEU. Son jeu était d’une précision acoustique qu’il pouvait faire écho avec les attaques perfectionnistes de la basse électrique de Nicolas Fiszman. Ce dernier revenait tout juste d’une tournée avec le fameux chanteur STING (Police). Le trio a donné un concert époustouflant. Partant de lignes sonores très infimes et délicates pour ensuite progresser vers des amplitudes d’accords tantôt rythmiques, tantôt mélodiques et sentimentales mais toujours lumineuses. Le grand TUUR était à la fois le monsieur loyal, l’acrobate et le magicien du cirque Florizoone au sommet duquel flottait le drapeau d’or. Ainsi les spectateurs sont sortis du Centre de beauté culturelle en voyant la beauté sous un autre visage. Et puis les membres du carnaval sauvage, après une journée de transhumance, de courses poursuites avec la police à travers la ville, sont entrés dans la terrasse intérieure pour s’abreuver de manière UN PEU autocratique, amenant comme des touristes hollandais, leurs propres boissons achetées dans des supers marchés de la ville. Afin de défendre l’artisanat de la buvette sportive UN PEU, la Dutchesse leur a fait remarquer à l’anglaise, que leur convention anarcho-festive n’avait rien à voir avec la beauté du geste de boire à la buvette sportive. Puis elle finissait en présentant élégamment, comme à son habitude, ses chocolats after eight. Photos by Cayo Scheyven




















22 views0 comments

Recent Posts

See All