Search

Mille et une Terrasse N° 5 & 6

UN PEU de souvenirs de ces deux dernières des MILLE ET UNE TERRASSE. Tout d'abord avec van Twolips. Dans le jeu de la Baie des vitres du centre de beauté culturelle, le corps de la Dutchess Cayo Scheyven se reflétait en delay sur chacune d'entre elles. Sa langue hollandaise rejoignait celle, sans parole, de Matthieu Ha. Leur voix soufflaient sur le pétale d'or "Beaucoup". Pendant que le sub bass du boulevard d'Ypres s'estompait, un petit groupe de personnes vivant dans le quartier, décidait de venir écouter le concert en mangeant des spagetthis avec du fromage. Après le live, le living prenait une nouvelle forme , Matthieu Ha invitait confidentiellement des personnes, qui se trouvaient sur la terrasse, à venir découvrir la terrasse sous-terraine et dans laquelle, Cayo donnait un concert solo avec sa guitare et ses chansons écrites en anglais. La salle du niveau ZERO , après plus d'un an d'inactivité publique, était entrain de renaître. Et puis Cayo finissait par laisser la main à des personnes du public pour se se prêter spontanément, pendant quelques chansons, à une scène ré-ouverte. Le lendemain Antoine Loyer, était l'invité de la sixième des MILLE ET UNE TERRASSE. Ce dernier avait lui-même un invité étonnant : Donacien, une personne né le huitième jour de la semaine (comme le sont les Choolers Division) Il suivait depuis près d'un trimestre, des ateliers musicaux donnés par Antoine loyer( au Créahm-Bruxelles ) Ces ateliers ont donné vie à un duo : "Vin de Sprite ". Il chantait et jouait de l'harmonium électrique. Donatien avait le charisme de Martin Luther King, le mystère de la liberté, et la joyeuseté dans le soucis du détail.. Ensuite Antoine loyer présentait un triptyque de ses nombreuses chansons, traversant le jour, le crépuscule et enfin la nuit Peu à Peu les distances diminuaient et l'on pouvait voir les deux Corées se rapprocher l'un vers l'autre à l'entrée du boulevard d'Ypres . .D'une fenêtre, un berbère bruxellois écoutait par son téléphonee la traduction en coréen : " je vis et je t'aime comme toujours" Ainsi se tournait la cinquième page des MILLE ET UNE TERRASSE.

Photographies de Cayo Scheyven







0 views0 comments

Recent Posts

See All