Search

Mille et une Terrasse N° 65 Glowing Life

UN PEU de souvenirs du second volet des « Amours de vacances » avec le groupe de musiciens venu de Paris : GLOWING LIFE. Un quartet comprenant la crème de la nouvelle scène jazz parisienne. En figure de proue la flûtiste Sylvaine Hélary. Celle-ci faisait son grand retour sur le pavé bruxellois après plus de quinze ans d’absence. Personnalité séraphine, le public bruxellois lui reconnaissait déjà à l’époque, autant de dextérité que de malice au milieu de son premier trio de jeunesse : MARTINE A LA PLAGE. De formation classique, elle prenait ensuite les chemins de travers de la musique improvisée, initiée par le légendaire Bernard Lubat ou en croisant la route du guitariste Marc Ducret. Finalement élue musicienne française de l’année en 2018 par la Jazz Magazine. Elle arrivait en ce très chaud mois de juillet dans le Centre de beauté culturelle, accompagnée de ses trois musiciens. Parmi eux Benjamin Glibert, compagnon de route de Julien Gasc ( Aquaserge )du batteur Christophe Lavergne et enfin du claviériste Antonin Rayon. Ce dernier faisait l’honneur de venir avec son orgue amond et sa fameuse « leslie ». Meuble annexe du clavier. Faisant un 1m30 de haut, elle renferme un effet sonore en trémolo - obtenu par le mouvement giratoire de son speaker. A côté, le tableau de commande était tout aussi impressionnant : deux claviers manuels ainsi qu’un clavier joué au niveau des pieds. Mais ce n’était pas tout, il avait aussi apporté un « Moog », le synthétiseur basse par excellence. La scène était aussi pleine que l’auditorium de la terrasse sous terraine ce soir-là. Ambiance fauve rock jazz et chaude, Glowing Life apportaient leur puissance de feu, ses artifices musicaux dans le chaudron magique d’une nuit d’été, illuminant ainsi la soixante-cinquième des MILLE ET UNE TERRASSE.

Photographies de Cayo Scheyven






















19 views0 comments

Recent Posts

See All