Search

Mille et une Terrasse N° 76 LE MARIAGE AVEC ELLE-MEME

UN PEU de souvenirs amoureux de la septante sixième des MILLE et UNE

TERRASSE - lors du  mariage de Bb Lona alias Barbara Mavro-

Thalassitis avec elle-même. Depuis quelques années, le Centre de

Beauté Culturelle se consacre à la célébration du mariage d’un

prétendant à lui-même. D’après un manifeste philosophique proposé

par Matthieu Ha « LE MARIAGE AVEC SOI-MEME ». Ecrit entre 2010 et

2017, sous forme d’un opéra-cinéma en quatre parties, le dernier

volet se consacre pleinement à un rituel imaginaire, poétique,

accompagnant un individu à être honoré de son amour propre. Dans

cette situation singulière, les PETALES d’OMBRE Un peu, Beaucoup et

Passionnément vont s’ouvrir à Barbara Mavro-Thalassitis pour la

conduire jusqu’au pétale noir Pas du tout. Elle entre tout d’abord

par le monte- charge bleu devant lequel un agent équipé d’une

oreillette et d’un bob sur la tête, est posté. D’un coup de

l’index, ce dernier actionne le bouton zéro pour faire descendre la

prétendante dans la terrasse sous-terraine. La mariée a devant ses

yeux, sa traine, longue de six mètres de feuille d’or. Alors,

pendant que la musique est jouée par Cayo et Matthieu Ha, sa

descente ressemble à une cascade d’or massif. Puis, comme un poisson

sorti d’une rivière adorable, son témoin – le peintre Ignacio

Galilea – la libère de ce torrent ardent et l’accompagne pour

s’assoir devant le pétale noir PAS DU TOUT. La scène est devenue

« la chambre d’or où RIEN se réveille » présidée par le Maître de

cérémonie (Mr Ha). Celui-ci va prendre la flèche d’or que

l’amoureuse avait confiée à un ange échappé de prison depuis 729

semaines. Au soir de la Saint Michel, le maître de cérémonie va

finalement la planter dans le cœur de l’élue qui se réveille. Elle

commence sa « danse égologique » et libératrice à l’issue de

laquelle, elle ira chercher sa bague (la tortue vicieuse d’un être

chaste). Mais juste avant cela, Bruce, son deuxième témoin lui

adresse par surprise une chanson de music-hall. Barbara Mavro-

Thalassitis, de parents originaires de la Mer Noire et de la Mer

Blanche (les dolomites), enfile sa bague autour de son annuaire

gauche et plonge sa tortue vicieuse, sur sa ligne de cœur, dans le

creux de sa main. Devenue « Bb Lona », Elle se promet fidélité à

elle-même, dans le meilleur comme dans le pire. « Vive la Mariée »

s’exclament sa fille et les copains et copines de celle-ci, son ex-époux aussi et quelques-uns de ses amis dont la mezzo soprane

Hanna Bardos Féltoronyi, venue chanter un air tiré de l’opera Carmen

« l’amour est un oiseau rebel » accompagnée des agitations

giratoires de la grande feuille d’or et d’argent : L’Etendard de la

survie. Ainsi, La septante sixième des MILLE et UNE terrasse avait

ce soir-là, une vue imprenable sur le septième ciel.

Photographies de Cayo Scheyven

Réalisation de la Bague par Pauline Della Faille tirée des dessins

de Matthieu Ha

































































































60 views0 comments