Search

Mille et une Terrasse N° 91 Moon Diagrams & Anastasia Coope

UN PEU de souvenirs d’un étrange rêve américain au soir de la

nonante et unième des MILLE et UNE TERRASSE avec MOON DIAGRAMS et

ANASTASIA COOPE. Partis de New York à bord d’un boeing 747 pour une

tournée européenne entre la Hollande, la France et la Belgique. Les

deux artistes arrivent par train à Bruxelles pour enfin atteindre le

boulevard d’Ypres, dans le Centre de Beauté Culturelle. Moses (Moon

Diagrams) était de type asiatique, originaire de la Corée, il est

âgé de trente-huit ans. A la fois musicien et tour manageur, il a

pris sous son aile la chanteuse Anastasia Coope. Très jeune artiste

d’à peine vingt ans. Cette dernière paraît plus jeune que son âge.

Ils ont quittés les Etats-Unis sans le moindre manteau d’hiver alors

Matthieu Ha les emmène en face, dans le magasin de l’armée du salut

afin d’essayer de se procurer une veste chaude mais ce sera sans

succès. Yacine leur avait préparé le thé de la paix du quartier à la

menthe, seulement l’américaine se sentait souffrante d’un début de

laryngite. Alors Cayo lui a préparée du très bon thé au sapin. C’est

une tisane utile contre la grippe et les problèmes respiratoires.

Après son sound check Anastasia est allée se reposer dans la cabine

de sommeil, un lit escorté par deux têtes d’ange. Cette literie

emboitée a été imaginé par Monsieur Ha, de façon à approfondir le

sommeil et ainsi créer un repos réparateur. Selon Matthieu Ha, ce

lit serait en mesure de guérir des personnes souffrant de

dépression. Après un petit somme, la jeune chanteuse confie à son

manageur/compagnon, qu’elle ne préfèrerait ne pas chanter ce soir.

Finalement Mozes la convainc de se tenir prête pour le concert. La

jeune Anastasia découvre la dure réalité du monde du spectacle. Un

apprentissage du Métier performatif, qui a demandé à ses

prédécesseurs tels que Elvis Presley, Molière, l’orchestre du

Titanic, Edith Piaf ou encore Johny Halliday un dépassement de soi

quelque fut la situation. Cayo va lui chercher une petite bouteille

de rhum pour la soulager et l’encourager UN PEU. Ainsi devant un

petit auditoire, la chanteuse américaine engage son très petit tour

de chant. Elle joue de la guitare sèche, elle s’est vêtue d’ une

robe western, similaire à celle portée par Laura Ingals dans « la

petite maison dans la prairie » - saison 1. Une voix inattendue, très mâture et sobre contraste avec son allure ingénue. La manière rapide dont elle passe d’un morceau à un autre fait penser au chanteur défunt Daniel Jonson mais ici la cause était davantage dû à une gestion attentionnée et économe de sa voix souffrante, qu’une question de timidité. Ainsi après treize minutes de jeu, la new yorkaise sortait de scène et mettait un terme définitif à sa performance. Après l’entracte MOON DIAGRAMS entre sur la scène du petit auditorium HD de la terrasse sous terraine. Il propose un set électro ambiant et très abstrait, sans la moindre courbe mélodique. Matthieu Ha projette un vieux film tourné sur la Lune durant l’expédition d’ « Apollo 14 » à côté du pétale d’or Beaucoup. Un très beau climax s’installe petit à petit. Et puis à peine que le concert se termine, Mozes quitte la scène en un éclair mais Cayo le rappelle afin de faire son traditionnel portrait photographique sous les applaudissements du public. Vingt-quatre heures plus tard, la NASA envoie une nouvelle fois une fusée sur la lune, rejoindre un étrange rêve américain moins poétique que celui de la nonante et unième des MILLE et UNE TERRASSE.


les photographies de Cayo Scheyven
























21 views0 comments